Toi Poésie

AKKA_Toi

Au cours de leur exil Djamila et le joueur de flûte repassaient ces poèmes en boucle.

–  » Ils me semblent beaux. Ils éviteront l’érosion.
Mystérieusement ces poèmes se regroupent, se répondent à travers plusieurs      générations dans une durée qui est peut-être celle:
Essentielle.
Du désir d’ Aimer!
Soi!
L’Autre! »

Se disaient Djamila et le joueur de flûte.

Toi Poésie:

« Etre » Abdelkader El Djazairi. « Croyance » Ibn Arabi. « Le Temps » Adonis. « Durer » Epopée de Gilgamesh. « Les Femmes » D.J Al-Zahawi. « Une Femme » Fawzi Al-Aiedy. « Gazelle » poème arabo-andalou Anonyme. « Le Chamelier » ???

Bande son . Peinture « Toi » : Akka

Publié dans Uncategorized | 2 commentaires

Pourquoi la Peinture et la Poésie?

Tout d’abord il y a une Langue.

Ma langue.

 

Comme le dit Salman Masalha dans son poème « Laitani ».

« Si je pouvais être ma langue.

Savoir ce qui habite dans le cœur et exprimer tout ce qui est en moi.

Si je pouvais être une langue.

Sur une lèvre pliée par le tourment.

Qui ne dissimule ni ne dévoile rien.

Si elle me confiait sa parole.

J’exposerai à l’auditoire.

Les secrets de l’extase. »

 

Puis il y a un vieux dicton chinois:

« La peinture est le poème muet.

Le poème est la peinture invisible »

Akka.

 

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Le conte de Djamila lu.

AKHA3

Lecteur : Akka
Bande son : Romain Calistus
Photo : Akka & Eric Castanet

Publié dans Bande sonore | Laisser un commentaire

« Les bondieuseries fatwanesques. »

IMG_4845

Peinture: « Djamila et le serpent » (détail)

Lecteur : Akka (extrait no 1)

Bande son : Romain Calistus

 

 

 

Publié dans Uncategorized | Un commentaire

Akka & Sylvain Briend

This gallery contains 5 photos.

 

Galerie | Laisser un commentaire

Akka encore plus prés

This gallery contains 20 photos.

Galerie | Laisser un commentaire

Akka de plus prés

This gallery contains 36 photos.

Galerie | Laisser un commentaire

Me Voilà .

This gallery contains 11 photos.

Galerie | Un commentaire

Rencontre avec un artiste par Martin VAN BOXSOM

Né dans le Nord de la France, Kamal Akka, malgré ses nombreux voyages de par le monde et ses séjours au Maroc de ses aïeux, est toujours resté fidèle à la ville de Lille où il réside depuis de nombreuses années.

Recalé des écoles d’art de la région, qui lui reprochent son anticonformisme (pas de brouillon, pas de travail préliminaire, contours ou couleurs imprévues), Kamal poursuit seul son parcours artistique .

Une table dans un coin de son salon forme son atelier, et son appartement se fait galerie d’art où ses tableaux s’exposent jusque dans les toilettes.

Pour saisir l’œuvre, il faut avant tout saisir le personnage.

Un dîner s’imposait, autour d’un bon repas et de verres de vin, afin de discuter de ses tableaux, ses thématiques, ses origines … car en fin de compte, parler de sa vie revient à parler de son art.

Origines marocaines, séjours dans le petit village natal de son père, au cœur de l’oasis d’Akka (oui oui).Vacances chaque été à Tanger, ville natale de sa maman.

Enfance passée au catéchisme avec les enfants de son quartier … tous ces éléments vont former l’art particulier de Kamal, qui mélange subtilement Spiritualité et Erotisme.

Pour l’artiste, le voile est érotique. Le contour des jambes dessinées,   la forme des cuisses, l’emplacement du cou, sera bien plus sensuel que l’exposition grossière de toute la chaire.

Sur ses tableaux, les formes ne sont donc qu’à moitié reproduites, les contours flous, comme observés à travers une fine brume.

Son art, contemporain, suit cependant les règles traditionnelles des œuvres musulmanes : la reproduction du réel y est fortuite, adieu, donc, les visages définis, la perspective, les formes complexes : une pyramide sera un triangle, un bâtiment un rectangle, le sol une ligne. Autre vision de l’érotisme, encore une fois.

La chambre, aux allures d’alcôve, abrite les œuvres les plus explicitement sensuelles.

A la lueur d’un éclairage tamisé, des formes phalliques, des fesses charnues et des poitrines se dessinent … parfois teintées de religion.

Un prêtre semblant prier se révèlera en fait être en plein acte d’onanisme.

Enfin, les œuvres de Kamal Akka revêtent aussi un aspect politique.

Un dinosaure aux allures de statue de la liberté dirige un cortège de char détruisant une ville aux allures orientales. Bagdad ?

Sur une autre œuvre, toute en verticalité, un mur de séparation occupe les 2/3 de l’espace, orné de barbelés, dissimilant une terre meurtrie.

Mais derrière ces messages, l’art est chaleureux et accessible.

Point de toile pour Kamal, l’art se fait sur n’importe quel objet de récupération, glané dans les rues.

Les couleurs sont Minérales; Végétales ; Organiques.

Une tranquillité trompeuse habite les peintures d’Akka.

Il y a ce qui…

Apparait.

 

 

 

Martin VAN BOXSOM

 

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Travail en cours

Le peintre Akka travaille actuellement sur le projet d’exposition « Djamila ».

Projet de collaboration avec les structures d’accueil d’expositions publiques ou privées.

Djamila est une réflexion sur le monde des Images et le monde des Mots.

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Djamila.

Djamila, Peinture de Akka

Publié dans Expo Djamila, Peinture | 2 commentaires

Le conte de Djamila

Djamila aimait les histoires d’amour.

 

Le joueur de flûte était son élu.

Il lui consacra sa première note.

 

En laissant les croyants sans leurs pas,

Djamila s’éleva tel un temple interdit.

La lumière apparût et aveugla les croyants.

Djamila était la Vénus des temps anciens.

 

Soudain le livre s’ouvrit dans une folie meutrière.

La foi des hommes.

Djamila se réfugia dans l’Amour laissant les croyants sans voix cette fois !

 

« Il était une fois

Une interprétation d’autrefois.

Ma foi ! Se disait-elle ».

 

Le joueur de flûte se dressa à son tour contre les croyants et leur interprétation !

Il aimait l’Amour lui aussi.

 

Les causeuses se joignirent à Djamila.

– « Ne pas nier ! Ne pas nier ! » Criaient-elles.

 

Par le passé, les causeuses et Djamila avaient proclamé une série de bondieuseries fatwanesques, ce qui amusait le joueur de flûte mais avait fortement irrité les croyants.

Djamila et les causeuses lirent à nouveau le livre.

Les croyants mentaient.

Ils étaient ignorants.

 

Une union parfaite naquit entre Djamila et le joueur de flûte. Hélas un exil s’annonçait. Les croyants étaient furieux ! Le joueur de flûte composa un air sur le poème Croyance d’Ibn Arabi ce qui déclencha leur colère.

 

Djamila et les causeuses ne craignaient pas les croyants ignorants.

Elles étaient instruites.

Elles s’amusaient de ces leçons de liberté venues d’ailleurs.

 

N’étaient-elles pas en mesure de définir elles-mêmes ce qu’est la Liberté, la Vérité, l’Amour ?

Protestantes qu’elles étaient !

 

Elles pensaient à toutes ces histoires.

Elles se souvenaient de ces tracasseries gauloises !

– « Les civilisations s’interpénètrent entre elles, s’imitent inconsciemment, personne n’est unique ! »

– « C’est ça qui fait mal ! » rétorquait Djamila.

 

– « Et toutes ces guerres ? »

« La terre.

Taire la guerre.

Terre ?

Altère-moi.

Non !

Lui !

Toi !

Dégage ! »

 

Djamila et le joueur de flûte s’aimaient d’un amour intense.

Leur exil attrista les causeuses.

Le joueur de flûte n’était ni tout à fait le même, ni tout à fait un autre.

Une enfance volée l’avait mesuré très tôt au monde.

Il était comme un homme différent, fasciné par Djamila.

Il ne la regardait pas comme un besoin mais comme un sentiment.

 

De ces villes lointaines, me voilà ! S’affichait sur l’écran.

Les causeuses s’accordèrent un silence car le joueur de flûte allait reprendre sa note.

 

Djamila était la note divine.

Akka Kamal

  

Les mots en caractères gras correspondent aux peintures

Système audio pour « Les bondieuseries fatwanesques »

Publié dans Expo Djamila, Textes | 4 commentaires

Les Histoires d’Amour

Les Histoires d'Amour

Peinture de Akka

80cm x120cm

Technique mixte

 

Publié dans Expo Djamila, Peinture | Un commentaire

La Note

La Note

Peinture de Akka

77cm x60cm

Technique mixte

Collection Nora Morghad

Publié dans Expo Djamila, Peinture | Laisser un commentaire

Les Croyants ignorants.

Les Croyants

Peinture de Akka

32cm x 42cm pour chaque tableau.

4 tableaux.

Publié dans Expo Djamila, Peinture | Laisser un commentaire

Les Pas

Les Pas

Peinture de Akka

44cm x35cm

Technique mixte

Publié dans Expo Djamila, Peinture | Un commentaire

La Vénus

La Vénus

Peinture de Akka

52cm x 50cm

Technique mixte

Publié dans Expo Djamila, Peinture | Laisser un commentaire

Le Livre .

Le Livre n°1

Peinture de Akka

Publié dans Expo Djamila, Peinture | Laisser un commentaire

Le Livre …

Le Livre n°2

Peinture de Akka

52cm x 31cm

Technique mixte

Publié dans Expo Djamila, Peinture | Laisser un commentaire

Amour.

L'Amour

Peinture de Akka

« Houbb » en arabe. Etat général

59cm x 99cm

Technique mixte

 

Publié dans Expo Djamila, Peinture | Laisser un commentaire

Interprétation

Interprétation

Peinture de Akka

55cm x75cm

Technique mixte

Publié dans Expo Djamila, Peinture | Laisser un commentaire

Ne pas nier

Ne pas nier

Peinture de Akka

70cm x 44cm

Technique mixte

Publié dans Expo Djamila, Peinture | Laisser un commentaire

Union

Union

Union

Peinture de Akka

32cm x 52cm

Technique mixte

Cette peinture est précédée d’une photo (voir « Me voilà »)

 

Publié dans Expo Djamila, Peinture | Laisser un commentaire

Exil

Exil

Peinture de Akka

39cm x 56cm

Technique mixte

Collection: Hervé Rabi

Publié dans Expo Djamila, Peinture | Laisser un commentaire

Les Tracasseries Gauloises

Les Tracasseries Gauloises

Collage de Akka

Ce travail de collage; fait d’images; que l’on voit de loin pour l’instant est accompagné d’une liste de mots français que nous avons empruntés à la langue arabe.

« Le soleil d’Allah brille sur l’Occident » Sigrid Hunke.   Albin Michel

Publié dans Collages, Expo Djamila | Laisser un commentaire

Leçon de Liberté .

Peinture de Akka

Peinture de Akka

Publié dans Expo Djamila, Peinture | Laisser un commentaire

La Terre

La Terre

Peinture de Akka

Cette peinture présentée en forme de croix…. est accompagnée d’une série de peintures dialoguant entre elles.

D’une photo montrant un bras sur le point d’abattre le mur  à l’aide d’un marteau ainsi que d’un néon présenté comme une enseigne « Palestiniens tu nous manques » écrit en hébreux.

« Nous aspirons nous Hommes de Paix à ce que l’état d’Israël devienne un Pays. »

Projet en cours.

Publié dans Expo Djamila, Peinture | Laisser un commentaire

Non.

Non

Peinture de Akka

Il s’agit d’un « Non » en arabe. Phallique.

Il n’existe plus comme tel.

Publié dans Expo Djamila, Peinture | Un commentaire

Une Enfance Volée

Une Enfance Volée

Peinture de Akka

Publié dans Expo Djamila, Peinture | Un commentaire

Les Villes Lointaines

Les Villes Lointaines

Peinture de Akka

66cm x 46cm

Technique mixte

Publié dans Expo Djamila, Peinture | Laisser un commentaire